Avez-vous remarqué comment certains paysages nous parlent de nos capacités de résilience?

La Résilience et Lanzarote

"La résilience, c'est l'art de naviguer dans les courants." -Boris Cyrulnik-

En me baladant sur l’île et en laissant vagabonder mes pensées, Lanzarote m’est apparue d’une manière différente… Je voulais partager avec vous mes réflexions sur comment les grandes et petites histoires se rejoignent parfois….

Lanzarote me fait fortement penser  à nos capacités de résilience, notre force de vie, de reconstruction que j’ai si souvent observées chez mes patients…

Lanzarote, cette île à part, sèche, aride, hérissée d’épines de cactus, la Cendrillon des Canaries, battues par les vents et les vagues de l’Atlantique… elle fait écho à nos paysages émotionnels.  À bien la regarder, elle m’évoque tellement d’histoires… mais pour ça, il faut ouvrir les yeux, se poser dans le silence…

Si vous venez un jour fouler cette terre brûlée, si vous vous aventurez en dehors des sentiers  battus, des zones touristiques et de leur effervescence, vous pourrez sentir l’essence de Lanzarote. Elle est intense cette île. Elle nous confronte à nous-mêmes si nous la laissons faire.

Toute chose est éphémère

De 1730 à 1736, la terre tremble, gronde. Elle libère des volcans de ses entrailles,  crache des torrents de feu, des nuages de cendres, engloutit tout ce que les hommes d’alors connaissaient, tout ce qui leur était familier, cher à leur cœur, tout ce qu’ils avaient construit à la force de leurs bras…. Destruction…. tout peut partir en fumée dans nos vie. Rien ne dure. L’éphémère caractérise nos vies. (Plus d’infos sur l’histoire de ces éruptions, ici.)

Mais pourtant la vie reprend le dessus, sans cesse, inlassablement…

Il n’y a qu’à regarder attentivement ces champs de lave pétrifiée, cet univers minéral, immobile, pour découvrir lorsque nos yeux s’accoutument à ces paysages inconnus, la vie, plein de vie. Des lichens de couleurs différentes peuplent les coulées de lave. Des succulentes émergent de la roche. Des petits insectes silencieux, quelques oiseaux discrets repeuplent patiemment cet espace longtemps inerte.

Vous avez peut être vous aussi expérimenté ce temps d’effondrement, d’écroulement de vos zones de confort, de vos croyances, d’une histoire que vous viviez… expérimenté aussi cette étape de cendres et de larmes, comme une fin du monde. Puis contre toute attente, un temps de reconstruction pointe le bout de son nez,  peu à peu la force de se relever, des étincelles de vie, d’envie qui vous poussent à nouveau vers l’avant. Vous avez peut être vous aussi expérimenté ces précieuses capacités de résilience que nous abritons au fond de nous-mêmes… lorsque vous les attendiez le moins.

Puiser dans nos capacités de création

Peut-être, au-delà de reconstruction, s’agit-il aussi de création, de puiser dans notre créativité, pour nous réinventer, nous construire de nouveaux repères, de nouveaux rêves. Regardez La Geria, ce vignoble magnifique et unique a surgi de la destruction, de ces temps de désolation, de la disparition des terres cultivables. Là où toute vie, tout espoir avait disparu, les hommes d’alors ont su faire preuve d’une ingéniosité incroyable. Ils ont su créer quelque chose d’inédit. Ils ont façonné ces paysages géométriques, d’une beauté incroyable et ont réussi à transformer de manière positive cette catastrophe naturelle, mettant à profit le caractère isolant et protecteur de la cendre volcanique. Là où tout avait disparu laissant un manque douloureux, ils ont réussi à inventer un mode de culture qui puisse survivre au milieu des champs de cendres volcaniques. Ils ont réussi à trouver comment vivre à nouveau, poursuivre leur histoire et l’histoire de leur ïle.

 
 

Confiance et espoir

Je crois que l’on peut puiser de la force dans ces paysages, se remplir de la puissance des vents, de la mer, de l’éternel recommencement de cette île… croire, avoir confiance en notre capacité à toujours rebondir, à trouver notre voie, à avancer en nous recréant sans cesse au fil des épreuves qui nous forgent et nous font grandir.

Cette île nous chuchote dans le vent, que tout va bien se passer, que l’on se relève de tout, que l’on façonne sa route, son chemin, quoi qu’il arrive.

Si cet article vous a intéressé et que vous souhaitez être informé de la publication des suivants, vous pouvez vous inscrire à ma Newsletter!

Promis, je ne vous embêterai pas! Je n’envoie qu’une ou deux newsletter par mois et si ça ne vous plaît pas, vous pouvez vous désinscrire quand vous voulez!

Pour vous inscrire à ma Newsletter, c’est ici:

Responsable du traitement des données: Les informations personnelles que vous transmettez au travers de ce formulaire sont traitées par Corinne Razaiarisoa.

Finalité: Gérer votre demande réalisée par le biais du formulaire.

Droits: Vous pouvez exercer vos droits d’accès, de rectification ou d’effacement des données par simple demande à admin@mapsyduweb.com

Vous pouvez consulter l’information détaillée sur Mentions légales

4 réflexions sur “Avez-vous remarqué comment certains paysages nous parlent de nos capacités de résilience?”

  1. Coucou!
    Je n’avais pas encore lu cet article. Il est juste magnifique!
    😉
    Christelle

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.